Pour votre information, ce site utilise des cookies de mesure d'audience.

Vous pouvez modifier les paramètres de votre navigateur ou continuer sur le site. En savoir plus

J'ai compris

Actualités du libre

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

C'est un projet pharaonique qui a vu le jour il y a maintenant un an et demi au sein de l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA) ; sous la direction de M. Roberto Di Cosmo, toute une équipe a œuvré à la création d'une bibliothèque numérique universelle du logiciel libre. Un projet très ambitieux, qui a déjà reçu ses premiers soutiens officiels.

Le projet "Software Heritage" a pour objectif de construire l'archive universelle de tout le code source publiquement disponible, et du Logiciel Libre en premier lieu. C'est un patrimoine culturel précieux, et l'archive vise à répondre à la fois à des besoins sociétaux, scientifiques, industriels et de formation.

Software Heritage se présente donc sous la forme d'une plateforme dédiée à la collecte, l'archivage et au partage des codes sources de tous les logiciels libres disponibles dans le monde.

"L’Inria a construit les fondations de cette plateforme. Le site web Software Heritage recense déjà 22,8 millions de projets logiciels et 2,7 milliards de fichiers de codes sources occupant un espace de stockage de 200 téraoctes. Les compteurs sont mis à jour quatre fois par jour. Ceci ne représente que 20% du logiciel libre disponible dans le monde, selon Roberto Di Cosmo. Des outils de recherche, d’importation et de partage seront ajoutés dans six mois." (Source : L'usine digitale)

Il aura donc fallu un an et demi à l'INRIA pour tester la viabilité du projet avant son annonce publique, ce jeudi 30 juin. Le code source même de l'infrastructure de Software Heritage sera ouvert à tous ces jours-ci, à l'occasion de la 17ème conférence Debian à Cape Town. 

Parce que la collaboration est au cœur même du logiciel libre, l'INRIA a lancé jeudi dernier un appel à la communauté ; tous ceux qui souhaiteraient aider à la réalisation de ce projet sont les bienvenus : scientifiques, développeurs, financeurs...

"Je considère qu'il est de la responsabilité de tous, les acteurs de l'Informatique en premier, de contribuer aux ressources nécessaires au projet". Roberto Di Cosmo

Microsoft est le premier éditeur à se déclarer en faveur du projet ; il héberge ainsi gratuitement un miroir de la plateforme sur son cloud. D'autres collaborateurs se sont manifestés : Github, la Fondation Linux, Bell Labs, et la Free Software Foundation (FSF). La DINSIC s'est également montrée très intéressée par le sujet.

L'association ADULLACT collabore également avec l'INRIA, en finançant notamment le développement d'un plugin qui permettra à la plateforme Software Heritage l'accès à tous les projets libres hébergés sur la forge adullact.net, et qui profitera donc plus largement à tous les dépôts basés sur le logiciel FusionForge

 

Le projet ayant déjà fait l'objet de plusieurs articles dans la presse spécialisée, voici une petite sélection presse sur le sujet : 

Lire l'article : La bibliothèque universelle de l'open source sera francaise via l'Usine Digitale

Lire l'article : Avec Software Heritage l’Inria crée un sanctuaire pour préserver les logiciels libres via Numerama

Lire l'article : L’Inria lance une bibliothèque universelle du logiciel libre et Open Source via Silicon.fr

 

Découvrir le siteSoftware Heritage

L'agenda

Tout au long de l'année, l'ADULLACT organise des rencontres, conférences et animations autour du libre. 

07
Sep
Région parisienne

22
Sep
Montpellier
-
Montpellier

05
Oct
Région parisienne

S'engager