Pour votre information, ce site utilise des cookies de mesure d'audience.

Vous pouvez modifier les paramètres de votre navigateur ou continuer sur le site. En savoir plus

J'ai compris

Dosssier de presse ADULLACT


Communiqués de presse ADULLACT


Supports de communication


Charte de la ville intelligente et éthique

Sous l'impulsion de Nevers Agglomération, l’ADULLACT a souhaité engager une vraie réflexion autour des outils et bonnes pratiques de la ville intelligente, et notamment sur l'usage de logiciels libres. L’association a élaboré la Charte Ville Intelligente et Éthique, en collaboration avec la ville et l'agglomération de Nevers, la FNCCR et CEREMA. Elle doit permettre aux élus comme aux DSI de prendre la mesure des enjeux soulevés par la smart city, et d'y répondre au mieux en élaborant leur propre stratégie.


Logos

Dans un contexte de pré-élections municipales, l'ADULLACT souhaite sensibiliser les maires à la question du logiciel libre et de la souveraineté numérique. Pour réussir ce pari, nous avons élaboré un "Guide du candidat libre" sous forme de carte d'électeur, présentant les 5 bonnes raisons d'adopter le logiciel libre.

La création de biens communs

En rejoignant la communauté des utilisateurs de logiciels libres, vous pourrez partager vos connaissances et créer des biens communs utiles à l'ensemble des usagers.

L'indépendance technologique

En gardant l'accès au code source des solutions libres que vous utilisez, vous pourrez les utiliser selon vos besoins, et sans faire appel à un prestataire dédié.

La souveraineté numérique

Le choix entre les logiciels libres et les GAFAM intervient dès lors que les collectivités prennent conscience que les logiciels libres et formats ouverts leurs évitent de se voir confisquer leurs biens numériques. En choisissant la souveraineté numérique, les collectivités favorisent l'émergence des villes intelligentes de demain.

La maîtrise et la protection des données

Les systèmes libres permettent aux utilisateurs de garder le contrôle sur leurs logiciels mais également sur l'accès de leurs données. En favorisant l'émergence des données ouvertes (open data), les collectivités maîtrisent la pérénité de leurs données stockées dans un dépôt sous licence libre.

La bonne gestion de l'argent public

En adoptant un logiciel libre, vous n'aurez pas de coût de licence, ni de redevance. L'argent public ne paye qu'une fois !

N'hésitez pas à partager ce document autour de vous, et à en parler avec les élus de votre territoire. Pour cela, téléchargez le "Guide du candidat libre" au format A6 (pdf).

Pour en savoir plus, merci de nous contacter par mail à contact[at]adullact.org ou par téléphone au 04 67 65 05 88

Revue de presse


Année 2020


Année 2019


Année 2018


Année 2017


Année 2016 et avant...


Articles connexes

Le 3 avril 2017, sous l'égide du Président de la République, le logiciel libre fait un premier pas vers le patrimoine immatériel de l'UNESCO.

L’association Adullact est fière de faire de son Comptoir du Libre le 1er contributeur technique du projet Software Heritage.

Lire la suite : Communiqué de Presse : Software Heritage et Comptoir du Libre - La collaboration de 2 pionniers du...